RETOUR HAUT DE PAGE
Le métier d'infirmier(ère)
 

Quelles sont les principales activités ?
 
L’infirmier(ère) réalise des soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne malade. Il (elle) surveille l’état de santé des patients et coordonne les soins pendant leur hospitalisation et lors de leur sortie.
 
Il (elle) agit, soit à son initiative, soit selon les prescriptions du médecin : entretiens avec le patient et sa famille, éducation thérapeutique, préparation et distribution de médicaments, soins de nature technique (pansements, prélèvements, surveillance desparamètres vitaux, injections…).
 
Il (elle) participe à la rédaction et la mise à jour du dossier du malade, ainsi qu’à l’information et à l’accompagnement du patient et de son entourage. Il (elle) transmet par écrit ou par oral les informations relatives aux patients pour garantir le suivi des malades, dans les meilleures conditions.
 
L’infirmier(ère) exerce son activité en relation avec les autres professionnels du secteur de la santé, du secteur social, médico-social et du secteur éducatif dans le but de protéger, maintenir et promouvoir la santé des personnes.
 
L’infirmier(ère) peut être amené(e) à travailler la nuit, le week-end et les jours fériés.
 
Le métier d’infirmier(ère) s’exerce aussi bien à l’hôpital, en clinique ou en ville, dans l’éducation nationale ou le secteur pénitentiaire, parfois de façon plutôt « solitaire », comme à domicile, ou en équipe, comme en service hospitalier. Il est également possible de s’inscrire dans la « réserve sanitaire » et être alors appelé à intervenir sur des zones touchées par des catastrophes pour apporter les premiers soins.
 
Pour quelle rémunération ?
 
Le salaire mensuel moyen est de 1500 euros net en début de carrière, mais peut être néanmoins très variable selon les lieux d'exercice, les primes accordées et les différentes conventions (secteur privé). Dans la fonction publique, les agents hospitaliers sont soumis à la grille indiciaire de la fonction publique hospitalière.
 
Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?
 
L’infirmier(ère) doit être en mesure de créer une relation de confiance avec le patient et son entourage. Il (elle) peut être en contact avec des personnes agitées, des personnes angoissées, choquées, et doit pouvoir créer un lien, une communication avec chacun d’entre eux, lors d’une prise en charge de façon globale et individualisée.
 
L’infirmier(ère) doit être particulièrement rigoureux (se), à la fois dans le respect des prescriptions médicales, des règles d’hygiène, des transmissions d’informations. L’infirmier(ère) doit savoir recueillir et transmettre les données adaptées pour que le malade soit bien soigné et bien informé. Une grande résistance physique et psychologique est indispensable pour exercer cette profession.
E. N. 
Formation continue
IFAS
Formation
Contacts
IFSI
Concours
 
I
FAS
IFS
 Métier
Liens utiles
Accueil
Rochefort / Mer
Bienvenue